Claude Mashala Kabiliste authentique !!

 

 

L’image contient peut-être : 1 personne, assis

 

Claude Mashala très connu aux travers des médias nationaux et étrangers comme l’un des politiques de la majorité présidentielle qui ne cesse de demander l’élaboration d’une nouvelle constitution qui s’adaptera mieux au contexte de la République Démocratique du Congo.

Selon le secrétaire nationale exécutif du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie Claude Mashala, Le Président Joseph Kabila a une vision de grandeur, de modernisation et de développement de notre pays que peut soupçonne. Il a de l’expérience pour pouvoir la réaliser pour le bien-être de toutes les Congolaises et de tous les Congolais résident au pays où à l’étranger. Pour cela il estime que le président Kabila a besoin de plus de temps qui va au-delà du carcan constitutionnel actuel. Lequel carcan est inspiré des démocraties des impérialistes, lesquels ont déjà bâti et développé leurs nations depuis des siècles et des millénaires dans la durée des monarchies et des mandants présidentiels non limitatifs. Et Il a la pleine conviction que Dieu est derrière Joseph Kabila, pas pour plaire au PPRD ou à la Majorité Présidentielle ou encore à sa famille biologique et encore moins à ses amis. Non, c’est pour le bien de tous les Congolais sans distinction. Car, il a toujours mis le peuple au centre de toutes préoccupations et son destin est plus grand que le clientélisme ou le népotisme qui font le bonheur de certains thuriféraires et profiteurs et dont il n’est pas du tout l’otage. C’est un homme qui aime son pays et tout son peuple sans distinction. Donc Claude Mashala tranche qu’il faut une Nouvelle République dans laquelle Joseph Kabila s’inscrira en vue d’un nouveau mandat.

Beni Kinkela.

Publicités

R.D.C : Ardent Kabambi, un jeune prodige politique

kab.jpg

 Dans le gotha des politiques Congolais tout le monde l’a, un jour, rencontré dans une manifestation politique, s’est photographié avec lui, à partagé sa table dans un café et pris son numéro de téléphone comme toutes les télés, émettant depuis Kinshasa , l’ont reçu sur leurs plateaux comme «un grand jeune politicien Congolais ». Tous croient le connaître. Mais, Quelques personnes ne savent vraiment qui est ce jeune leader vertueux et pétri d’humanité dont «le P.P.R.D ne compterait que sa modeste personne et sa famille«, disent ses anciens alliés.
Qui est Ardent Kabambi ?
Il se nomme Ardent Kabambi . Détenteur d’un diplôme de droit, cadré d’entreprise, marié et père de famille. Il est cadre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, Mais aussi de la majorité présidentielle. Et soutien dur comme fer la vision du Président de la République Joseph Kabila Kabange qui, s’inscrit sur la quête de la transformation de la R.D.C par la modernisation du pays dont le but ultime est de procurer le bien-être à l’homme congolais. Elle est également l’expression d’une volonté ambitieuse de faire de la R.D.C un pays émergent. Il a cela de particulier qu’il est l’un des jeunes politiciens congolais de la majorité présidentielle , le plus actif sur les médias audiovisuels ainsi que des réseaux sociaux. Et milite pour le renouvellement de la classe politique et l’émergence de la jeunesse au sein de la société congolaise. Beni Kinkela
Fin de la discussion
Écrivez un message…

Décès de Tshisekedi: la mise en garde de Georges-Weber Batoa est remise au goût du jour.

kij

C’est le 24 janvier dernier, vers les heures du soir que l’ancien Ministre provincial de l’Aménagement du Territoire et des Infrastructures de l’ex-Province Orientale et membre du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, Georges-Weber Batoa, avait sonné du cor pour alerter l’opinion sur le danger de l’instrumentalisation de l’état de la santé du président Étienne Tshisekedi, affirmant qu’il était impérieux de lui laisser prendre sa retraite politique apaisée pour sa survie.

 

BENI KINKELA : Le voyage du président du Conseil Nationale de Suivi de l’Accord signé le 31 décembre 2016, M. Étienne Tshisekedi à Bruxelles, selon le porte-parole de l’UDPS, est un simple voyage longtemps programmé mais qui a été plusieurs fois reporté. Selon les murs qui ont des oreilles et les bouches qui colportent ce que les oreilles ont entendu disent que c’est pour une consultation médicale, car la santé du Lider maximo n’était plus au beau fixe. Craigniez-vous pas que son voyage temporaire ait retardé la mise en application de l’accord de saint Sylvestre ? Puisqu’il devait être notifié le plus vite que possible.

Georges-Weber Batoa: Oui nous sommes en face d’une question d’immoralité flagrante en rapport avec l’état de santé du président Tshisekedi, ce patriarche. Il y a un temps pour toute chose. Cette instrumentalisation devient malsaine, choquante et insupportable. Les voix doivent se lever pour mettre le holà à cette immoralité faite au grand jour. Honnis soient les politiciens qui font ces choses.

 

BENI KINKELA : Quelle serait votre proposition ?

Georges-Weber Batoa: Qu’on laisse le vieux se reposer tranquillement dans une retraite apaisée et imposée par son état de santé. C’est tout. La Nation est à nos aïeuls, à nos pères, à nous et à nos enfants. Mais à chaque génération son temps.

 

Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshiskedi wa Mulumba est décédé le mercredi 1er février à Bruxelles des suites d’une embolie pulmonaire, à l’âge de 84 ans. Terrassé et affaibli par la maladie, il n’avait pas pu attendre son installation effective au poste du présidium de Conseil National de Suivi de l’accord signé le 31 décembre 2016 par le gouvernement de la République Démocratique du Congo et les leaders de l’opposition politique, lequel devrait ouvrir la voie à l’organisation d’élections paisibles et démocratiques en 2017.

 

Nous pouvons donc conclure que cet ancien Ministre provincial, fin analyste politique et prédicateur de l’évangile, avait réagit par prémonition le jour même du départ annoncé du leader charismatique de l’opposition en Belgique, touché et scandalisé par ce qui paraissait nettement comme l’évidence même d’une instrumentation de l’aura de ce grand personnage. Car plusieurs avis sont unanimes à ce jour que n’eut été ce come-back politique au forceps instigué par certains individus mus par leurs ambitions personnelles, le patriarche Etienne Tshisekedi serait encore parmi les vivants au jour d’aujourd’hui pour le plus grand bonheur de sa famille, de ses petits enfants ainsi que de nouvelles générations politiques qui se reconnaîtraient dans son combat. Et que pour le temps qui lui resterait encore à vivre sur terre, il serait un monument vivant dont ces nouvelles générations seraient fières. Mais hélas! Or, l’histoire ne mentira pas. Les circonstances et les conditions dans lesquelles le plus grand leader de l’opposition politique congolaise aura tiré sa révérence entacheront à jamais les personnes qui de loin ou de près seraient à la base et coupables de la regrettable instrumentation qui a conduit à cette douloureuse et tragique fin de parcours terrestre du grand homme.

 

La question qui préoccupe notre interlocuteur, Georges-Weber Batoa, que nous avons rencontré de nouveau après l’annonce de la triste et grave nouvelle est de savoir: « Quand est-ce que dames la sagesse et la circonspection décideront-elles finalement d’élire domicile dans les cœurs des millions des Congolaises et Congolaises, surtout ceux qui se prévalent gaillardement d’être de la classe dite « politique »? » Que l’âme de papa Tshisekedi repose en paix.

 

BENI KINKELA