TÉMOIGNAGE-HOMMAGE DE Georges-Weber Batoa Chéngané FAIT POUR PAPA WEMBA LE DIMANCHE 24 AVRIL 2016

papa.jpg

Trèves de politique et de polémiques! Congolaises et Congolais! C’est le temps du deuil: une grande étoile 💫 parmi nous est tombée. Nous sommes en pleurs, Messieurs et Dames!

TÉMOIGNAGE-HOMMAGE DE GEORGES-WEBER FAIT POUR PAPA WEMBA LE DIMANCHE 24 AVRIL 2016.

bat

Début semaine dernière, je vois PAPA WEMBA 🎤💖 passer dans sa voiture Mercedes beige, sa femme, mère Amazone, au volant. À l’instant même, je pense au malaise qui l’avait pris et lui avait valu une observation en urgence à Paris le mois dernier. Je me suis dit: « Ouf! Le voilà forme! Mais il devrait arrêter maintenant, la super-star, faire une sortie impériale de la scène musicale à près de 67 ans d’âge et après 47 ans d’activités fabuleuses sans discontinu. Il ferait un très bon Sénateur de la République. Franco Luambo 🎧🎸a quitté la scène par la mort à seulement 51 ans. À 55 ans déjà, Tabu Ley Rocherau 🎤🎷 s’était retiré de la scène active avant de tirer sa révérence définitive de la terre des vivants à 73 ans, avec la dignité de Ministre Provincial, d’ex-Vice-Gouverneur de la Ville de Kinshasa. Alors, le temps est propice pour le grand PAPA WEMBA 🎤💖 de se retirer de la scène active pour s’occuper et jouir davantage de lui-même, de sa famille, de ses nombreux enfants et petits enfants. Il ne le mérite que trop bien. Qu’est-ce que ça serait beau! » C’était ma pensée lorsque je l’avais aperçu, avec un soupçon indéfinissable (ce 6e sens qui ne me trompe jamais) d’inquiétude quand même, je dois l’avouer. C’était donc sur l’avenue Kasa-Vubu à la hauteur du supermarché Monishop allant vers entrée Ma Campagne, vers sa résidence, sans aucun doute. Quatre ou cinq jours après, l’ai encore revu dans sa même Mercedes toujours sur la même route, devant l’hôtel Los Angelos, allant vers Kintambo Magasin. La même pensée m’est revenue à l’esprit. Aussi, à l’annonce de la nouvelle-catastrophe de son décès, ce matin, je suis resté tétanisé, sang glacé, près d’une heure, espérant que cette info fusse une bien malheureuse méprise. Et quand quelqu’un dans notre groupe whatsapp, DR, a annoncé un démenti, je me suis ressaisi pour aller à l’église, un peu soulagé. Jusqu’à la sortie du culte, je n’ai cessé d’espérer que le démenti puisse se confirmer. En plein culte, je n’ai pu m’empêcher de jeter un coup d’œil sur mon iPhone où, sur un post Facebook d’une certaine Toutou Flaca d’Abidjan, le démenti s’est répété, mais sans conviction, je dois le reconnaître. Mais hélas! au sortir du culte, la gravissime réalité s’est imposée! Ho là là! créant en moi ce malaise qui persiste jusqu’à l’instant, seul où je suis depuis mon réveil. Je me surprends en train de rêver de coordonner méticuleusement les funérailles majestueuses et dignes à organiser pour ce grand génie qui vient de nous quitter. PAPA WEMBA 🎤💖! Un phénomène, qui n’apparaît qu’après 50 ans dans un monde, selon la cantatrice Mbilia Bel 🎤🎻, sa sœur éplorée du métier. J’en voudrais à ceux qui ne sauront pas donner à l’événement la mesure de sa fabuleuse dimension. Mais quel Artiste, JULES-PRESLEY SHUNGU WEMBADIO 🎤💖! Dieu! quel Artiste! Ce grand chanteur et danseur au talent sans pareil, qui nous a fait danser, encore tout pubère, le « ngouabin » déjà en 1971 avec « Mete la vérité » avant le « cavacha » de son collègue et ami de cœur Evoloko Lay Lay 🎤🎸🎻, cet autre génie mythique de la musique congolaise, avec son tube des tubes « Eluzam », jusqu’aux chefs d’œuvres uniques et inusables tel « Gina » au rumba-rock dans les 1987-88, lorsque nous avons cessé de danser et de fredonner les chansons dites « profanes » pour cause de conversion. De « l’autre côté de la rivière », au service de l’Evangile, j’ai gardé un respect noble et entier à l’égard d’un génie qui m’a fasciné durant toute ma jeunesse, avec des millions autres comme moi, au pays, en Afrique et dans le monde. Et dont je n’avais cessé d’imiter et d’interpréter avec fidélité les chansons, à la maison, dans la rue et dans notre orchestre Igazi de la Bogagnia 🎤🎼🎸, le Viva la Musica 🎤🎹🎻 de Mbandaka des années 1979-80, où j’étais chanteur-vedette 1ère voix. La preuve que nous étions le « Viva » de Mbandaka, fut le recrutement de notre batteur (drumeur) Celé le Roi 🎧, incorporé à Viva la Musica en qualité de chanteur-danseur-sapeur, après un concert jumelé entre nos deux orchestres à Mbandaka, alors que moi j’étais en vacances de fin des études secondaires à Gemena, à Bangui et à Kinshasa après les Examens d’Etat, en 1980. Quel est son meilleur tube de tous les temps que nul ne sait interpréter? Avec son chant lyrique, son orchestration unique en son genre (avec la maestria de Rigo Star, c’est autre génie, à la guitare solo) et sa danse extraordinaire, un mélange inouï du swing, du rock et du mukonyonyo c’est, sans aucun doute: « Bokulaka »! L’une des trois premières chansons du répertoire de son orchestre dès sa création, en 1977. Sans aucun doute. Il l’avait déjà reconnu lui-même il y a quelques années au cours d’une interview. Je le lui avais dit, à PAPA WEMBA, et avec d’autres choses encore, pour la nième fois de nos rencontres, notamment devant notre ami commun, cet autre géant de la musique congolaise, Souzy Kaseya, en juillet 2012, au jardin de l’Hôtel Invest de la Rtnc: « Mais qui êtes-vous donc PAPA WEMBA? D’où vous vient un talent aussi fabuleux et aussi raffiné tout en demeurant aussi simple et aimable!? Qu’on attende pas votre mort pour vous faire un big monument, s’il vous plaît! Il est temps qu’on en parle. » Tout en opinant de chef durant mon discours plein de chaleur, à la fin, il avait éclaté de rire, de ce grand rire charmant qu’on lui connaissait et quel lui seul savait faire… PAPA WEMBA! BRAVO L’ARTISTE! LE SOMMET DE L’ART MUSICAL CONGOLAIS, QUE DIS-JE, AFRICAIN! LE PLUS GRAND, DE LOIN, LE MEILLEUR DU SIÈCLE, DE TOUTES LES STARS DE LA MUSIQUE AFRICAINE! Quand les larmes n’arrivent pas à couler de mes yeux, c’est que la santé annonce une perturbation. Mais je ferai avec et tiendrai le coup, à coup de comprimés! Mais que ferons nous et nos oreilles de ces chanteurs et animateurs plus impudiques et brailleurs qu’artistes qui nous restent et qui déplorent des trésors d’énergie pour ramener l’art musical congolais au caniveau et au ghetto? Ô ces infâmes! Ces polémistes invétérés! PAPA WEMBA, l’Artiste né, pudique et philosophe du grand peuple, lui, il avait dit qu’il rêvait de mourir sur scène! Dont acte! Micro à la main, chant à la bouche, armes à la main! Le brave soldat était-il aussi prophète? OH! BRAVO L’ARTISTE! BRAVO!

🎼🎧🎤🎹🎸🎺🎻🎷🎳🎰
🌟⭐️🌕🌑💫️🏅🎖🏆
👋🏽👋🏽👋🏽👋🏽👋🏽👋🏽👋🏽👋🏽👋🏽👋🏽
💖💖💖💖💖💖💖💖💖💖
💐🌷🌺🌹🌻🌼🌸🍀🍂🍁
🙏🏽🙏🏽🙏🏽🙏🏽🙏🏽🙏🏽🙏🏽🙏🏽🙏🏽
Georges-Weber BATOA CHÉNGANÉ.

Publicités

TÉMOIGNAGE-HOMMAGE DE Georges-Weber Batoa Chéngané FAIT POUR PAPA WEMBA LE DIMANCHE 24 AVRIL 2016

bat

Jules Shungu Wembadio Pene KikumBA dit Papa Wemba, l’artiste musicien, fondateur et dirigeant du label Viva la Musicien est décédé ce dimanche 24 avril à Abidjan en Côte d’Ivoire où il participait au Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (Femua ). Après l’annonce cruelle, nous avons écouté l’un de ses amis, 
ancien ministre provincial de l’Aménagement, du Territoire, Urbanisme, Habitat, Affaires Foncières, Infrastructures et Travaux publics dans l’ex-province orientale, M. Georges-Weber Batoa.
Apparemment très affligé par la disparition de l’ artiste musicien. L’ancien ministre reconnait que Papa Wemba est un monument de la musique congolaise.
Politique517 vous propose, ci-dessous, le témoignage de M. Georges-Weber Batoa
 » Début semaine dernière, je vois PAPA WEMBA 🎤💖 passer dans sa voiture Mercedes beige, sa femme, mère Amazone au volant. À l’instant même, je pense au malaise qui l’avait pris et valu une observation en urgence à Paris le mois dernier. Je me suis dit: « Ouf! Le voilà forme! Mais il devait arrêter maintenant, la super star, faire une sortie impériale de la scène musicale à 67 ans d’âge et après 47 ans d’activités fabuleuses sans discontinu. Il fera un très bon Sénateur de la République. Franco Luambo 🎧🎸a quitté la scène par la mort à seulement 51 ans. A 55 ans déjà, Tabu Ley Rocherau 🎤🎷 s’était retiré de la scène active avant de tirer sa révérence définitive de la terre des vivants à 73 ans avec la dignité de Ministre Provincial, ex-Vice Gouverneur. Alors, le temps est propice pour le grand PAPA WEMBA 🎤💖 de se retirer de la scène active pour s’occuper et jouir davantage de lui-même, de sa famille, de ses nombreux enfants et petits enfants. Il ne le mérite que trop bien. Qu’est-ce que ça serait beau! » C’était ma pensée lorsque je l’avais aperçu, avec un soupçon indéfinissable (ce 6e sens qui ne me trompe jamais) d’inquiétude quand même, je dois l’avouer. C’était donc sur l’avenue Kasa-Vubu à la hauteur du supermarché Monishop allant vers entrée Ma Campagne, vers sa résidence, sans aucun doute. Quatre ou cinq jours après, l’ai encore revu dans sa même Mercedes toujours sur la même route, devant l’hôtel Los Angelos, allant vers Kintambo Magasin. La même pensée m’est revenue à l’esprit. A l’annonce de la nouvelle-catastrophe de son décès, ce matin, je suis resté tétanisé, sang glacé, près d’une heure, espérant que cette info serait une bien malheureuse méprise. Et quand quelqu’un dans notre groupe whatsapp, DR, a annoncé un démenti, je me suis ressaisi pour aller à l’église, un peu soulagé. Jusqu’à la sortie du culte, je n’ai cessé d’espérer que le démenti va se confirmer. En plein culte, je n’ai pu m’empêcher de jeter un coup d’œil sur mon iPhone où, sur un post Facebook d’une certaine Toutou Flaca d’Abidjan, le démenti s’est répété, mais sans conviction, je dois le reconnaître. Mais au sortir du culte, la gravissime réalité s’est imposée, hélas! créant en moi ce malaise qui persiste jusqu’à l’instant, seul où je suis depuis le réveil. Je me surprends en train de rêver de coordonner méticuleusement les funérailles majestueuses et dignes à organiser pour ce grand génie qui vient de nous quitter. PAPA WEMBA 🎤💖, un phénomène, qui n’apparaît qu’après 50 ans dans un monde, selon la cantatrice Mbilia Bel 🎤🎻, sa sœur implorée du métier. J’en voudrais à ceux qui ne sauront pas donner à l’événement la mesure de sa fabuleuse dimension. Mais quel Artiste, JULES-PRESLEY SHUNGU WEMBADIO 🎤💖! Dieu! quel Artiste! Ce grand chanteur et danseur au talent sans pareil, qui nous a fait danser, encore tout pubère, le « ngouabin » déjà en 1971 avec « Mete la vérité » avant le « cavacha » de son collègue et ami Evoloko Lay Lay 🎤🎸, cet autre génie de la musique congolaise, avec son tube des tubes « Eluzam » jusqu’aux chefs d’œuvres uniques et inusables tel « Gina » au rumba-rock dans les 1987-88, lorsque nous avons cessé de danser et de fredonner les chansons dites profanes pour cause de conversion. De « l’autre côté de la rivière », au service de l’Evangile, j’ai gardé un respect noble et entier à l’égard d’un génie qui m’a fasciné toute ma jeunesse, avec des millions comme moi, au pays, en Afrique et dans le monde et que je n’avais cessé d’imiter au chant dans l’orchestre Igazi La Bogagnia 🎤🎼🎸, le Viva La Musica 🎤🎹🎻 de Mbandaka des années 1979-80. La preuve, c’est le recrutement de notre drumeur Celé le Roi 🎧, incorporé à Viva La Musica en qualité de chanteur-danseur-sapeur, après un concert jumelé entre les deux orchestres à Mbandaka, alors que moi j’étais en vacances scolaires à Gemena et à Kinshasa après les Examens d’Etat en 1980. Je le lui avais dit, à PAPA WEMBA, pour la nième fois de nos rencontres, devant notre ami commun, le géant Souzy Kaseya, en juillet 2012, au jardin de l’Hôtel Invest de la Rtnc: « Mais qui êtes-vous donc PAPA WEMBA? D’où vous vient un talent aussi fabuleux et aussi raffiné tout en demeurant aussi simple et aimable!? Qu’on attende pas votre mort pour vous faire un big monument, s’il vous plaît! Il est temps qu’on en parle. » Tout en opinant de chef durant mon discours plein de chaleur, à la fin, il avait éclaté de rire, de ce grand rire charmant qu’on lui connaissait et quel lui seul savait faire… PAPA WEMBA! BRAVO L’ARTISTE! LE SOMMET DE L’ART MUSICAL CONGOLAIS, QUE DIS-AFRICAIN! LE PLUS GRAND, DE LOIN, LE MEILLEUR DU SIÈCLE, DE TOUTES LES STARS DE LA MUSIQUE AFRICAINE! Quand les larmes n’arrivent pas à couler de mes yeux, c’est que la santé annonce une perturbation. Mais je ferai avec et tiendrai le coup à coup de comprimés! Il avait dit qu’il rêvait de mourir sur scène! Dont acte! Micro à la main, chant à la bouche, armes à la main! Le brave soldat était-il aussi prophète? OH! BRAVO L’ARTISTE! BRAVO!»

Georges-Weber BATOA CHÉNGANÉ.

R.D.C: Georges-Weber Batoa Chéngané demande l’élaboration d’une nouvelle constitution qui s’adaptera mieux au contexte de la R.D.C

fib
 » Nous serons là dimanche 24 avril au rendez-vous du meeting du PPRD. Nous serons là pour affirmer que la Constitution conçue par les Occidentaux pour mettre fin aux hostilités qu’ils ont eux-mêmes provoquées dans notre pays, a atteint ses limites maintenant. Et que nous devons changer cette Constitution pour élaborer celle qui s’adaptera mieux au contexte de notre pays. Le Président Joseph Kabila a une vision de grandeur, de modernisation et de développement de notre pays que peut soupçonne. Il a de l’expérience pour pouvoir la réaliser pour le bien-être de toutes les Congolaises et de tous les Congolais résident au pays où à l’étranger. Pour cela, il a besoin de plus de temps qui va au-delà du carcan constitutionnel actuel. Lequel carcan est inspiré des démocraties des pays occidentaux, lesquels ont déjà bâti et développé leurs nations depuis des siècles et des millénaires dans la durée des monarchies et des mandants présidentiels non limitatifs. Donc il faut une Nouvelle République dans laquelle Joseph Kabila s’inscrira en vue d’un nouveau mandat. Et j’ai la pleine conviction que Dieu est derrière Joseph Kabila, pas pour plaire au PPRD ou à la Majorité Présidentielle ou encore à sa famille biologique et encore moins à ses amis. Non, c’est pour le bien de tous les Congolais sans distinction. Car son destin est plus grand que le clientélisme ou le népotisme qui font le bonheur de certains thuriféraires et profiteurs et dont il n’est pas du tout l’otage. C’est un homme qui aime son pays et tout son peuple sans distinction. Ceci est absolument vrai pour tous ceux qui ont pu déjà l’approcher et l’écouter parler du fond de son cœur. Et cela est toujours confirmé à travers ses actions publiques et par ses discours annuels sur l’état de la nation. Son destin est divin pour la délivrance de Grand Congo de l’ignominie et de la malédiction avec l’aide du Tout Puissant. Dieu se moque de tous ces Congolais frivoles et légers qui passent le temps à haïr, à insulter, à mépriser et à critiquer un homme qui ne s’est pas placé à la tête du pays de par lui-même; un homme intelligent, silencieux et sage que Dieu Seul a choisi de mettre à la tête d’un pays rempli de têtus, de bavards et d’impénitents qui n’ont jamais été capables de quoi que ce soit sur l’échiquier africain et mondial. À part les haines fratricides interminables, les jouissances immodérés et les luttes irrationnelle du pouvoir pour le pouvoir. Plus par orgueil que autre chose. Or ce Président Joseph Kabila Kabange est un homme dont le seul caractère est un tout programme d’enseignement pour ce grand peuple au cou raide que sont les Congolais. Un peuple semblable au peuple d’Israël qui passait le clair de son temps à contester son libérateur Moïse et plus tard Jésus-Christ. On sait très bien les conséquences de ces contestations des peuples: que de meurtrissures, que de larmes et que de désolation lorsque l’on se méprend du choix et des voies de Dieu. Que valent les injures et les contestations malicieuses qui écument les officines et les groupes de gens, ici au pays et à l’extérieur, qui refusent la raison? Car le respect de la constitution est un joli prétexte, mais les conséquences de l’alternance stéréotypée que tous ces malins recherchent, dépassent leurs capacités d’analyser les choses lucidement et intelligemment. Ça donne la nausée tellement leur légèreté et leur malice frisent l’inconscience et l’irresponsabilité puérile. Leurs prestations procèdent plus de clownerie que du sérieux, de la probité morale, de l’humilité spirituelle et de la vision prospective réelle favorable à la Nation. N’en déplaise aux opposants ou aux thuriféraires, c’est la voie de Dieu qui triomphera, car c’est encore le temps du dessein de Dieu pour la grande RDC, oui, avec Monsieur Joseph KABILA KABANGE à la tête de ce pays, pour autant qu’il ne s’est pas encore compris au regard des Saintes Écritures. Et alors? Qui osera dire que Dieu ne conduit pas les destins des nations. Or pour la RDC tout est inscrit dans la Bible! Il suffit d’avoir la lumière du Saint-Esprit pour le voir. Alors que va nous faire la colère des athées et des incrédules? Rien du tout! Nous pouvons parier! Nous avons foi en Dieu car les enjeux pour l’émancipation, pour la paix et le développement de la RDC sont très très élevés. Que Dieu vous bénisse et vous assiste, par Sa Grâce, à mieux comprendre ceci. Merci. »dixit  Georges-Weber BATOA

R.D.C: Georges-Weber Batoa Chéngané réitère son soutien au président Joseph Kabila Kabange.

ba.jpg

L’ancien ministre provincial de l’Aménagement, du Territoire, Urbanisme, Habitat, Affaires Foncières, Infrastructure et Travaux Publics dans l’ex-Province Orientale, M. Georges-Weber Batoa Chéngané a renouvelé son attachement à la vision du Président de la République qui, s’inscrit sur la quête de la transformation de la R.D.C par la modernisation du pays dont le but ultime est de procurer le bien-être à l’homme congolais. Elle est également l’expression d’une volonté ambitieuse de faire de la R.D.C un pays émergent.
bat.jpg
 » Nous sommes sereins parce que SE Joseph Kabila Kabange, nous a tout prouvé, nous a tout donné par les actes et le cœur. » dit-il.  » ce moment est venu nous peuple congolais, pour apporter notre soutien total au Président de la République et témoigner notre gratitude et notre profonde reconnaissance. » a-t-il ajouté. L’ex ministre provincial, parmi les personnes les plus aimées de la ville de Kinsangani, à cause de sa vertu politique ( l’amour de la patrie et d’égalité ) raison pour la quelle il est surnommé « Homo novus » ( homme nouveau)  par un bon nombre des congolais, car il a été aux affaires publiques sans pour autant dérober un seul 1 F.C de l’état.
Il soutien aussi la démarche politique du président Joseph Kabila Kabange sur le dialogue. Pour lui ce dernier est comme incontournable et comme voie conduisant nécessairement à une fondation d’une Nouvelle République pensée et structurée par nous-mêmes fils et filles du grand Congo. Lors d’une interview accordée à Politique517. 
BENI KINKELA
Écrivez un message…

R.D.C: Grand meeting du P.P.R.D à Kinshasa ce dimanche 24 avril 2016.

Picture 003.jpg

Le Secrétaire Général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie              ( P.P.R.D )  Henri Mova Sakanyi, vous invite à prendre part au Grand Meeting, le dimanche 24 avril 2016 à partir de 13h00 à La place de la Reconstruction, appelée place de l’Échangeur avant 2011, aussi parfois appelée rond point ou échangeur de Limete.

Henri Mova Sakani a été désigné nouveau secrétaire général du PPRD, le 15 mai 2015,  à l’issue du congrès extraordinaire de ce parti.  Il sera en communion avec les militants du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie ( P.P.R.D ), le 24 avril 2016 à partir de 13h00 à la La Place de l’ Échangeur dans la commune de Limete.

Certains responsables des partis politiques de la majorité Présidentielle et leurs militants ainsi qu’une grande partie de la population des 24 communes de Kinshasa ( Barumbu, Gombe, Kinshasa , Kintambo, Lingwala , Ngaliema, Mont-Ngafula, Bandalungwa, Bumbu, Kalamu, Kasa-Vubu , Makala , Ngiri-ngiri , Selembao, Kisenso, Lemba , Limete , Matete , Ngaba, Kimbanseke , Maluku , Masina , Ndjili et Nsele . ), seront présents à ce grand rendez-vous historique.

RDC: Georges weber Batoa héro dans l’ombre

fib.jpg
Le 15 avril 2009, lors de son interview accordée à New york Times, le chef de l’état congolais a manifesté son profond regret suites aux comportements égocentriques de ses différents collaborateurs, pour répondre à une question :  » Avez vous les bonnes personnes pour vous aider ? « , ce pendant le chef de l’état n’est pas resté bouche bée de la manière suivante :  » Mobutu a dirigé ce pays pendant 32 ans. Il a créé une classe politique et il a créé une mentalité et nous n’avons pas encore mis fin à cela. Les anciennes mauvaises méthodes sont toujours là : – corruption, mauvaise gestion, et de tout cela. Notre plus grande erreur, c’est que nous n’avons pas trouvé assez de temps pour transformer et former nos propres cadres. On n’a pas besoin d’un millier de personnes pour transformer un pays. Non, on n’a besoin que de 3, 4, 10, 15 personnes avec des convictions, déterminées et résolues. Ai-je ces 15 personnes ? Probablement, 5, 6, 7, mais pas encore 15.  » dixit Joseph kabila.
C’est par la réponse du président que nous pouvons comprendre que la plate forme de la Majorité Présidentielle est scandée en deux groupe :
Le premier : c’est l’ensemble des personnes immoraux qui ne veulent en aucun cas soutenir La révolution de la modernité, projet et vision du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Joseph KABILA KABANGE, s’inscrit sur la quête de la transformation de la RDC par la modernisation du pays dont le but ultime est de procurer le bien-être à l’homme congolais. Elle est également l’expression d’une volonté ambitieuse de faire de la RDC un pays émergent. ces personnes qui composent ce premier groupe sont des obstacles qui bloquent la bonne gouvernance à cause de leurs pratiques c’est-à-dire dans la gestion de la chose publique. Il s’agit notamment des pratiques comme le tribalisme, le favoritisme, le clientélisme, la corruption, les détournements, l’impunité, la privatisation de l’Etat.
Voila la raison pour la quelle , le chef de l’état nommé M. Luzolo Bambi en qualité de Conseiller spécial du Chef de l’Etat en matière de la bonne gouvernance, de lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux pour qu’à fin ces kuluna en cravate soient déférés devant la justice.
Le second groupe : ce dernier regroupe des hommes et des femmes judicieux, compétents, qui sont à l’écoute des citoyens, qui travaillent pour
l amélioration des vies des citoyens et qui maîtrisent  la philosophie politique de son excellence Monsieur le président joseph kabila kabange. Parmi ces héros dans l’ombre, on trouve notamment Monsieur Georges Weber Batoa.
Qui est M. Georges Weber Batoa ?
Ancien compagnon de Laurent Desiré Kabila, membre du  Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie , P.P.R.D en sigle. Et ancien ministre provincial de l’Aménagement, du Territoire, Urbanisme, Habitat, Affaires Foncières, Infrastructures et Travaux publics dans l’ex-province orientale. Ce Monsieur n’a jamais volé un seul 1 FC du gouvernement provincial durant les deux ans et demi de son mandat. voila Monsieur Georges weber batoa un citoyen pétri d’humanité qui aide le président Kabila dans sa vision de faire un Congo pays émergent aux années avenirs.
BENI KINKELA
Écrivez un message…

Ngaliema: plus de 15 000 personnes ont assisté à la finale du tournoi de la cohésion nationale .

tamba

 

2 buts à 1. C’est le score qui a sanctionné la finale du tournoi cohésion nationale de football organisé par Papy Tamba. Cette finale jouée ce dimanche 03 avril 2016 sur le terrain de l’Institut Bobokoli dans la commune de Ngaliema.
Démarré en effet depuis septembre 2015, le tournoi a réuni quarante équipes venues des différents quartiers de la commune de Ngaliema . Toutes les étapes ont été suivies au cours de ce tournoi, a expliqué l’initiateur Papy Tamba. A la suite des demi-finales, les formations Aigles vigilants et Budjala ont obtenu leur ticket pour disputer la finale. Les Aigles vigilants ont ouvert le score en fin de la première période par Mbayo sur penalty suite d’une faute dans le rectangle. En seconde mi-temps, neutralisé pendant septante-cinq minutes, Budjala a marqué deux buts aux Aigles vigilants en sept minutes, dont Mike de Budjala a rétabli la parité à la 75e minutes, puis le dossard 10 de la même équipe a doublé la mise à la 82e minutes, qui a fait que Budjala remporte pour la deuxième fois le tournoi cohésion nationale dont l’initiateur est Papy Tamba .
Le ministre de la santé publique Felix Kabange Numbi et celui des sport Denis Kambayi présent également au terrain, ont loué l’initiative prise par Papy Tamba pour la jeunesse de la commune de Ngaliema.
Trophée, ballons, enveloppes financières et maillots ont été offerts aux meilleures équipes du tournoi.
BENI KINKELA
Écrivez un message…